top of page
Le Noël Canin

  Évidemment, parlons donc du temps des Fêtes du point de vue d’un canidé domestique.

 

  Mishtamek fait dire qu’il ADORE Noël mais... il se sent bien chanceux car sa famille humaine arrange beaucoup les choses pour son confort et, malgré cela, il finit souvent vraiment très épuisé !

 Saviez-vous que le temps des Fêtes est une des périodes les plus fréquentes de morsures par un chien connu, souvent un chien n’ayant jamais mordu avant? Cette triste statistique peut-être grandement diminuée si on comprend ce qui se passe du point de vue de notre compagnon canin durant les festivités. Même sans morsures, un chien stressé ne fait pas agréable compagnie lors des festivités. On peut aider la situation!

  En général, un chien risque de mordre lorsqu'il est inquiet et/ou inconfortable physiquement. En vingt ans de travail avec des chiens ayant mordus, je vous assure que cela revient toujours à ça (excepté quelques cas de problèmes psychiatriques canins très rares). La majorité de morsures arrivent lorsqu’il y a plusieurs facteurs aggravants qui s’additionnent en même temps et le chien atteint la limite de ce avec quoi il est capable de composer. Certains chiens ont la capacité d’en tolérer vraiment beaucoup avant d’exploser mais tout bon chien a une limite. Un chien avec des douleurs, vieillissant, verra sa tolérance légendaire diminuer, ce que n’importe quel humain passé la quarantaine commence à comprendre.

   Pensez ce qui rend l'humain moyen irritable; cela se ressemble au final excepté que notre chien a des meilleures dents, pas de mains, parle un langage que peu d'humains comprennent, a moins de compréhension de certaines situations humaines et surtout beaucoup moins de choix: il ne peut décider que ça y est, il est fatigué et quitter la soirée, prendre sa voiture et rentrer chez-lui dormir!

   Même si on n’arrive pas jusqu’aux morsures, saviez-vous que beaucoup de comportements que les humains considèrent problématiques sont, en fait, des expressions de stress? Sauter, vocaliser, devenir hyper…les chiens qui se sentent détendus dans une situation ne font pas ces choses. Gérer l’accumulation de stress de votre toutou en fera un compagnon non seulement plus sécuritaire mais aussi beaucoup plus agréable :). Apprenez à mieux le lire ici : Chien 101 : https://www.coeurcanin.com/chien-101-langage-d-amitié

 

  Les rencontres durant les Fêtes peuvent être excitantes mais ouf! très fatigantes aussi! 
  Même le plus gentil et sociable des toutous peut devenir plus grincheux lorsque plusieurs petits éléments stressants s'accumulent. Les chiens vivant avec des peurs, eux, partent déjà en trouvant la vie plus inquiétante donc risquent de dépasser la limite du tolérable beaucoup plus rapidement.

  Il est pratique d’aider tout chien, même le plus gentil et sociable de ne pas emmagasiner trop de facteurs de stress en cette période que l’on veut de réjouissances et retrouvailles avec les êtres chers.

Mishtamek tient à dénoncer ces Stress Canidés des Fêtes :

 

1- Routines Étranges :

 On ne fait pas les choses habituelles et /ou on ne fait pas les choses aux bonnes heures! Certains chiens sont déjà plus habitués à des changements d’horaires que d’autres par le rythme de vie habituel de leurs humains. Certains chiens ont des personnalités qui adorent les routines stables, tandis que d’autres aiment bien et trouvent intéressant les nouveautés. Les chiens plus nerveux comptent beaucoup sur les routines prévisibles pour se rassurer et une fois leur routine stabilisante enlevée, ils vivent déjà un certain niveau de détresse ce qui ne leur laisse plus beaucoup d’énergie pour composer avec les autres facteurs de stress. Prenez note que même un chien qui dépend moins des routines pour se sentir rassuré va fatiguer beaucoup plus rapidement lorsqu’il ne sait pas à quoi s’attendre et doit s’adapter d’heure en heure.

 

2- Humains Différents :
Beaucoup d’humains vivent émotionnellement différemment les Fêtes des autres journées:
- Beaucoup trop d’humains sont stressés sans bon sens car ils ont des rushs de travail à terminer avant le congé, des cadeaux à trouver pour tous, des plats à cuisiner, du ménage à faire s’ils sont les chanceux qui reçoivent, ils anticipent déjà les commentaires déplaisants de la fameuse belle-mère ou les conneries de mononcle Joe qui consomme toujours trop. Du point de vue de notre chien, on sent le stress à plein nez, on coupe dans les belles balades et jeux (paraît qu’on n’a pas le temps pfff) . Il arrive déjà un peu stressé, pas régulièrement stimulé à la première réception des Fêtes.

- Certains humains peuvent vivre beaucoup de tristesse si ce temps spécial leur fait revivre des deuils. Nos animaux sentent que quelque chose ne va pas, ils ne savent juste pas que c’est, par exemple, parce que c’est le premier Noël sans Grand-Papa.

- Parfois, c’est tout juste avant que la visite arrive que les humains sont dans tous les états, hyperventilent, courent partout et le chien ne comprend pas qu’ils se donnent simplement un peu trop de pression de perfection au sujet de la maison ultra propre et du repas ultra prêt. Il pense que ça, y est, c’est la fin du monde et, soudain, la sonnette sonne!!! Au lieu de commencer à s’énerver à ce moment, le chien (et ses humains) a déjà beaucoup trop de stress emmagasiné dans le corps: il risque de ne pas facilement se comporter en chien modèle.

- Durant les réceptions, les gens sont plus excités, parlent plus fort, gesticulent, parfois chantent, dansent et qui sait quelles autres bizarreries non habituelles. Cela peut aisément inquiéter ou surexciter un chien normal. Les gens ont une odeur, une démarche et des comportements très différents s’ils ont consommé un peu ou beaucoup. Les chiens ont l’observation aiguisé d’un prédateur: ils remarquent beaucoup ces détails et cela peut-être assez inquiétant pour eux s’ils n’assistent pas à des partys chaque samedi. Certains chiens, ayant vécu des mauvaises expériences avant leur adoption, peuvent agir avec grande peur ou agressivité (la meilleure défensive est une attaque- juste au cas où!) envers quelqu’un ayant consommé de l’alcool car ils ont malheureusement associé l’odeur à un comportement violent de l’humain. Si vous ne connaissez pas bien toute l’historique de votre chien, gardez cela bien à l’œil!

- Présence d’enfants surexcités: ce n’est pas tous les chiens qui sont familiers avec les enfants. Un enfant de 2 ans ce n’est pas du tout la même espèce qu’un enfant de 4 ans ou de 8! Les jeunes enfants inquiètent facilement les chiens car ils sont très imprévisibles et peuvent commencer à courir en criant très soudainement. Si un chien connaît ou un deux enfants, les enfants qu’il ne connait pas ne sont pas du tout pareils (moi j’aime beaucoup câliner et embrasser mon barbu à moi mais je ne serai pas du tout à l’aise d’être familière avec tout homme barbu sous prétexte que mon mari porte une barbe ‘alors je connais ça’). Un peu comme pour les adultes, un chien peut être dépassé si le nombre d’enfants est plus grand, surtout que ceci augmente significativement l’énervement, bruit et mouvement général.

 

3- Durée des Visites :

  Certains chiens sont tout de même habitués à recevoir de la visite. Sauf que, durant le temps des Fêtes, il arrive souvent que des membres de la famille voyagent de loin et restent plus longtemps. Beaucoup plus longtemps. Le chien qui a l’habitude de socialiser avec les invités pour une soirée normale risque d’être absolument épuisé par une visite qui dure trois plus longtemps qu’habituellement. Il y a des chances qu’il y a trop de mouvement et bruits pour qu’il aille faire ses siestes habituelles: un chien normal fait habituellement plusieurs siestes durant la journée en plus de dormir la nuit. Il n’a pas besoin d’autant de sommeil qu’un chat, mais il en a besoin beaucoup plus qu’un humain adulte! Le manque de sommeil rend des chiens hypers ou irritables. En plus, la visite ne part pas à 21h30 comme habituellement, mais non, ça veille jusqu’à minuit et plus! Comme si ce n’était pas suffisant, il y en a qui sont là le lendemain aussi!!

 

4- Invasion à Domicile :

  Même si un chien est habituellement correct avec de la visite, peu de chiens sont habitués de recevoir de la visite aussi nombreuse qu’il arrive aux Fêtes. Recevoir trois personnes versus vingt-six ce n’est vraiment plus de la visite: c’est une invasion! La perception d’une invasion de son domicile peut être partagée par le chien qui habituellement voit un maximum de trois humains à la fois et maintenant ils sont sept. Beaucoup de chiens essayent de juste suivre tout ce qui se passe et lorsqu’il y a trop de gens et trop de mouvements ils s’épuisent très rapidement, deviennent nerveux, parfois effrayés, parfois sur la défensive.

 

5- Envahissement physique :

 Encore peu d’humains connaissent et respectent le principe de consentement vis-à-vis les animaux. Excepté quelques familles extraordinaires, on s’attend à ce que la visite flatte un chien sans vérifier si le toutou en a le goût. Lorsqu’il y a plusieurs invités, même si personne ne le touche à l’instant, le chien se sent à l’étroit, se retrouve aisément coincé par la simple présence de plusieurs êtres vivants dans un espace intérieur restreint. Même pour un chien qui aime bien le contact physique, cela dépasse rapidement ce qui lui est confortable. Évidemment, le chien qui n’apprécie pas beaucoup le toucher par des étrangers, qui a besoin d’une bulle d’espace personnel pour se sentir en sécurité, angoisse rapidement. Le protéger aide grandement.

 

6- Bruits, mouvements étranges :
Le bruit est souvent important lors des réceptions : musique, chants, beaucoup de gens qui parlent et rient fort, peut-être même des pétards ou feux d’artifices… en sachant que l’ouïe du chien est beaucoup plus sensible que la nôtre, si il vous arrive de sentir que ouf, c’est bruyant, imaginez votre chien! Évidemment, si le chien est un de ceux qui est sensible aux bruits, il est rapidement dépassé. Les chiens sont habituellement très effrayés par les pétards ou feux d’artifices au point de se blesser en se sauvant en panique. Chaque année, il y a des chiens perdus durant des festivités car ils ont eu peur d’un pétard.

 

Pistes d’aides :

  en comprenant tout cela, on peut essayer d’aider de notre mieux notre chien à mieux composer avec nos festivités.

 

A- Plan :

Ce qui sera mieux va dépendre des logistiques et de qui est votre chien :
- Un chien souffrant d’anxiété de séparation vivra moins de stress à vous accompagner dans des réceptions houleuses, tandis que le chien qui n’en souffre pas, sera probablement mieux de trouver ça un peu ennuyant à la maison et s’épargner tout le brouhaha (si vous revenez le soir même).

- Est-ce que vous avez à voyager et ne revenez pas dormir à la maison? Est-ce pensable d’amener votre chien (ou il est terrifié des enfants et il y en aura 5!)? Trouver un gardien pour ces dates doit se faire longtemps d’avance à moins de gagner au loto.

- Si c’est votre chien qui sera l’hôte de la réception (ok, avec votre aide un petit peu) est-ce que vous pouvez vous assurez qu’il a des pièces tranquilles pour se retirer faire des pauses? Notre chambre à coucher peut être une bonne option car, habituellement, le chien est habitué d’y dormir et la visite y va peu. Avisez tout le monde de mettre leurs manteaux ailleurs que sur votre lit (par exemple recouvrir la laveuse et sécheuse d’un drap propre peut remplacer le lit qu’on avait l’habitude d’utiliser) : vous ne voulez pas qu’à chaque fois qu’un invité veut récupérer son manteau il doit aller réveiller et envahir votre chien qui pourrait être sévèrement inquiet car habituellement, il voit des visiteurs dans la cuisine mais jamais dans la chambre à coucher. Ce serait facilement très effrayant même si le chien semble amical avec la personne dans le salon. Se trouver loin de ses humains et proche d’un étranger n’est pas du tout pareil que rencontrer de la visite aux côtés de son humain de référence. Est-ce que votre chien est apte à rester dans votre chambre ou sa cage (loin des invités!) avec des trucs à gruger par moments?
- Qui sera responsable de sortir le chien durant le réception? Il peut être utile de se mettre des alarmes pour ne pas oublier et se partager, si possible, les tâches. Un chien excité et nerveux peut avoir envie plus souvent que lors d’une soirée tranquille habituelle.

 

- Attention à ce que votre chien ne mange pas: cacao, bonbons/gomme avec xylitol, os bouillis (poubelle!), trop de gras (le carré de beurre au complet sur le comptoir). Si vous voyagez, prenez en note les cliniques vétérinaires de la région qui seront ouvertes. Peu importe votre région, en cas d’inquiétudes, il est toujours possible d’appeler aux grandes centres d’urgences vétérinaire (Laval, DMV, Rive-Sud et Québec).

 


B- Pré-soirée :

La grande soirée arrive. Dépendamment de l’âge, santé, habitudes et personnalité de votre chien, vous voulez qu’il arrive à la réception à son meilleur afin qu’il soit apte à absorber beaucoup de facteurs stressants sans déborder de sa limite.
- Sommeil : essayez de vous arranger que votre chien ne soit pas déjà dû pour une sieste au début de la réception (à moins que votre réception est vraiment tranquille avec peu de gens).
- Activité et stimulation : pour la majorité de chiens, une bonne balade et des jeux dehors, en nature si possible, font un grand bien. Planifier dans votre emploi de temps ces balades par exemple le 24 en journée peut faire toute une différence pour le déroulement de la soirée du 24. Et franchement, cela fait beaucoup de bien aux humains également après tous les préparatifs… Si on voyage, planifiez des arrêts pour se balader un peu. Vous aimeriez que votre chien actif soit heureux de se coucher et gruger son bullystick à côté de votre chaise pendant votre repas festif au lieu de s’énerver partout et essayer d’apporter sa balle à tous les invités. Attention de ne pas surfatiguer votre chien: s’il tombe de fatigue ou est physiquement raqué d’une balade en raquettes, il pourrait être beaucoup moins tolérant et plus irritable.

- Préparez des bullysticks, kongs congelés et ce genre d’occupations pour une longue réception.

 

C- Gestion lors des visites :
- Accueil/arrivée: après avoir bien sorti et amusé votre chien avant l’arrivée de la visite, vous pouvez le maintenir en laisse (sur collier ou harnais confortable, rien qui étrangle sinon il ne se calmera pas) à l’arrivée des gens si ils sont plus nombreux, plus bruyant qu’habituellement ou que votre chien a l’habitude de sauter lorsque excité à la porte. Cela évitera de renverser grande tante et cela évitera que des gens (ou vous-même) chicaneront votre chien (ce qui augmente son stress plus que considérablement et le fera sauter davantage). La laisse ne sert pas de punition mais de gestion: le chien ne peut juste pas faire une connerie. On peut lui donner plein de bonbons à nos côtés ou tirailler avec son jouet pour l’aider à évacuer l’excitation.

- Au besoin, gardez votre chien en laisse à vos côtés pour la majorité de la soirée: c’est magique! Votre chien ne pourra aller fouiller et déballer un cadeau sous le sapin, gruger les plus belles bottes en cuir de quelqu’un, sauter sur quelqu’un, fouiller dans les poubelles, s’enfuir car quelqu’un a ouvert la porte… les petits et grands enthousiastes ne pourront venir câliner votre chien sans vous passer sur le corps et vous éviterez qu’un cousin le plaque à terre voulant parfaire son éducation car c’est ce qu’il a appris dans des émissions télévisées. Il est impossible de contrôler notre famille et invités et lorsqu’on ne gère pas suffisamment notre bête, il y a plusieurs conflits qui se produisent. Certaines personnes peuvent vous fatiguer avec milles et uns conseils pour avoir un chien mieux dressé, d’autres peuvent être effrayantes ou désagréables avec votre chien qui les envahissait ce qui est déplaisant pour eux et votre chien. Vous voulez profiter de la soirée au lieu de faire la morale à tout le monde qui insiste de flatter votre chien sur la tête car votre chien déteste ça et de surveiller les enfants de tout le monde qui essayent de faire japper votre chien ou le déguiser en lutin. Garder votre chien sur son collier plat sur une laisse légère de 4-6 pieds (je vous conseille d’en apporter une propre et légère pour l’occasion) évite la grande majorité de ces situations difficiles.

Pratiquez-vous ce soir au souper et demain au déjeuner: attachez votre chien en laisse lorsque vous mangez et récompensez-le généreusement de rester à vos pieds. Vous voulez que ce soit un beau moment pour votre chien. Cela vous aidera de l’avoir fait un peu avant la réelle occasion.
- Vous pouvez apporter un petit tapis/serviette sur lequel votre chien peut se coucher à vos côtés (en laisse au besoin). Si votre chien est habitué à une cage transportable cela peut lui donner des pauses à condition que la cage est près de vous et que les invités n’essayent pas de passer leurs doigts dans les barreaux. Si la fête se déroule chez vous, retirer votre chien dans sa cage dans une autre pièce ou votre chambre avec des kongs et autres trucs à gruger peut l’aider et vous libérer les mains. N’enfermez pas votre chien dans sa cage au salon où il se sentira coincé parmi toute l’action!
- Est-ce que votre chien est confortable de vous attendre dans la voiture? Si oui et que la météo le permet et que vous ne stationnez pas à quelques rues de la maison (il y a des chiens qui se font voler dans des voitures!), lui donner des pauses dans votre voiture est une magnifique alternative et lui permettra de se reposer du bruit et de la foule. Allez le chercher régulièrement bien entendu.
- Sorties en laisse régulières ou même plus fréquentes diffusent le stress accumulé et font du bien à tous les participants :).

................................................

  Ici, mon Zorro, Fleuve et aujourd’hui Mishtamek sont gérés de près durant ces grandes occasions ce qui assure la sécurité de tous et des bons apprentissages à mes chiens.
Zorro pouvait être réactif à certains étrangers à son adoption et avait très peur des enfants bruyants. Il y a des soirées qu’il a passées confortablement dans ma voiture, parfois stationné dans le garage intérieur de mes hôtes lorsque l’hiver était dur. Étant actif, il avait eu une grosse sortie en nature la veille et une moyenne avant la visite donc faire principalement dodo sur la banquette arrière, ponctuée de quelques sorties en laisse et friandises en le laissant à nouveau dans la voiture lui plaisait bien. Il arrivait que plus tard en soirée, lorsque les enfants étaient couchés ou le nombre d’invités baissaient, je pouvais le rentrer parmi nous.
  Fleuve était un petit chien né sauvage mais a fini bien apprivoisé avec les humains. Il faisait toutefois beaucoup de protection de ressources (inquiétude de se faire voler des ressources). Il était frileux et moins actif. Une belle promenade avant la réception était suffisante. Il passait la réception à mes côtés en laisse sur son coussin et recevait des bouchées sur son coussin. Je pouvais veiller à ce qu’un invité ne le fasse pas réagir par mégarde. Si je voulais avoir une pause de tenir sa laisse, une petite cage pliante était disponible dans certains contextes mais d’autres fois l’espace était manquant. Un cousin (bien entraîné J) avait alors sa responsabilité pour les courts instants où j’avais besoin de mes deux mains ou je voulais aller jouer avec les jeunes enfants. Des petites promenades autour du bloc ponctuaient les longs repas festifs. Je me souviens de la fois où ma maman mettait beaucoup de pression afin que je le détache… étant donné l’absence de jeunes enfants j’ai fini par plier. Une dizaine de minutes plus tard, mon petit coyote avait simplement sauté en un bond sans effort sur la table car il n’avait jamais senti auparavant une table aussi remplie de fromage et différents poissons : ses rêves absolus! Je l’ai descendu rapidement et on m’a laissé le garder attaché par la suite en paix hihihihi.

 

   Mishtamek est arrivé chiot chez nous, directement d’un excellent éleveur. Il est sociable et ne craint que les gros camions bruyants. Il ne sait pas c’est quoi la protection de ressources et adore tous les êtres vivants. Il ne fait que 16 kg donc s’il saute, ce n’est pas très problématique excepté si ses pattes sont sales. Il est actif et joyeux et je le gère non pas pour des raisons de sécurité des invités mais son éducation, la prévention d’accidents et pour ne pas avoir à le surveiller autant. Il est chanceux car les Fêtes dans ma famille débutent toujours par une belle promenade dehors pour tous: les humains aiment bien « mériter » de s’empiffrer par la suite. À l’arrivée, mon mari ou grand papa jouent avec pendant que j’aide dans la cuisine. Il est ensuite en laisse à mes côtés et peut gruger ses choses et se fait récompenser sur place par des délices choisis de la table. Il pratique de faire des confortables couches restes pendant que les humains sont à table. À son premier Noël je devais tugger un peu sous la table avec lui car c’était trop calme pour le chiot-tornade qu’il était. Ceci évite qu’il aille gruger un tapis, achale le chat, fouille sous le sapin ou qui sait quoi d’autre il peut inventer lorsqu’il est tout énervé d’être heureux. Il y a des moments où il peut être détaché car lui et tous sont plus calmes ou parce que moi je suis disponible à le surveiller. Lorsque j’aimerais plus profiter de la réception, il est en laisse à côté : très facile à gérer. Notre famille refait une promenade familiale avant le dessert. Plus tard en soirée, mon mari en bon introverti est très heureux de partir faire un tour avec le chien pour se reposer de la belle-famille qui parle polonais :). Au retour, Mishtamek s’endort au milieu des chants de cantiques: ça paraît qu’il provient d’un élevage en milieu bruyant (familial je veux dire!). Si ce n’était pas le cas, je le retirerai dans sa cage de voyage pour des siestes.

   Cette année, ce sera son troisième Noël: je soupçonne avoir moins besoin de la laisse car les bonnes habitudes ont eu le temps de se développer. Toutefois, je ne veux pas qu’il oublie cette option car c’est très pratique dans l’avenir si je vais en visite avec lui ailleurs, en présence de plus d’enfants ou animaux qu’il pourrait stresser avec ses invitations au jeu.

 

   Rester près de vous en laisse ne devrait pas être négatif pour votre chien: s’il est bien dépensé avant, si vous le récompensez généreusement (beaucoup beaucoup de touts petits morceaux choisis), que vous lui avez apporter son coussin confortable et quelque chose à gruger, que vous n’avez pas n’oublier un mini bol d’eau car il fait souvent chaud dans ces réceptions et, attaché, il ne peut aller boire (je garde une bouteille d’eau pour le chien à mes pieds et je remplis souvent un petit bol afin de ne pas en laisser un grand qu’on pourrait renverser et faire un dégât), que vous le protégez des envahissements des gens, que vous le rassurez et éloignez au besoin si quelque chose l’inquiète ( ex : allez dans la salle de bain avec ventilateur avec votre chien manger du fromage pendant que la famille fait des feux d’artifices peut aider à ne pas finir avec un chien en crise de panique), que vous lui donnez des pauses dans votre chambre, voiture ou simplement en faisant des petites promenades régulièrement…. les chances qu’il n’arrive aucun incident malheureux et que votre chien progresse dans sa capacité à assister à des réceptions sont grandes :) !

Noeltable_edited.jpg

Joyeuses Fêtes et Heureuse Nouvelle Année à vous et vos êtres chers de toutes espèces ++

Vous êtes les bienvenus de partager ces articles à condition de citer mon nom et le lien à mon site. Merci de ce respect qui me permet de partager de l'information gratuitement :). 

Zuzanna(Zuzia) Kubica CDBC & Mishtamek avec Zorro et Fleuve
Intervenante en comportement canin à CoeurCanin.com

Propriétaire de la Formation CoeurCanin pour intervenants en comportement animal

Certified Dog Behaviour Consultant of IAABC

Cofondatrice du RQIEC Regroupement Québécois des Intervenants en Éducation Canine

bottom of page